dimanche 17 juillet 2011

Maui Hawai => 2 : les péripéties, le récit Maui to Molokai

Vendredi, troisième jour sur l'ile je pars enfin sur le Down wind de Rêve . Le point de départ, Maliko est aussi le lieu de mis à l'eau des jets ski pour la mythique vague Jaws. Arrivé 16 km plus loin à Kahului.




N'ayant pus faire acheminer la M1, je suis équipé d'un proto starboard 14' ultra light !! Sur la route du départ, je vois très vite que la houle est plus petite que l'année dernière, Hookipa est bien flat !!


Avec 50 cm à 1 mètre de houle, c'est assez facile, emporté par la fougue, je prend très vite de la vitesse sur de long surf, un vrai régal. Je croise le chemin de quelques tortues, qui plongent à ma vu.


Le down wind de rêve va vite changer de tournure !!! A bloc sur un gros surf, je plante l'avant de la planche et je suis catapulté sur l'avant !!! Avec un leash de 3m je prend donc naturellement un retour de board en pleine face !! J'évite le pire, je suis conscient, bien sonné. Je passe la main sur le visage, une belle plaie et beaucoup de sang.


Je repars avec beaucoup moins d'élan qu'au début, puis l'esprit vagabonde... partagé entre les super moments de plaisirs et l'analyse de la situation.


Arrivé à la voiture, je constate les dégâts, une plaie de 3 cm assez profonde. J'étais assez hésitant pour faire les 27 miles entre Maui et Molokai le lendemain . Maintenant, je le suis encore plus! Avec les difficulté organisationnel en plus je ramène la planche au shop et annonce à Bart ma décision. Je vous passe la longue liste des arguments contre malgré tout Bart trouvera les argument pour me convaincre.



Je n'avais pas encore fait mon passage annuel aux urgences, c'est chose faite. Mon expérience m'amène à être raisonnable, je pars direction les emergnecy of Kahului. Devant le prix annoncé, je me contenterai des conseils du médecin et de mes Streristrips. Une cicatrice de plus, mon déguisement de pirate se peaufine ...




Maui to Molokai the great experience !!!




Malgré une nuit un peu tourmenté, fièvre, douleur, je ne renonce toujours pas … est ce raisonnable !!


J'avoue être assez satisfait de ma capacité à gérer les nombreux détail que nécessite cette aventure !


Je vais donc vous résumer simplement cette longue traversé entre Maui et Molokai . Après le breefing et la prière au milieu de la magnifique Honolua Bay, direction la ligne de départ les pieds dans l'eau.


Nous sommes une quarantaine et seulement trois avec une 14' . Tous les autres sont en unlimited avec safran. Mon objectif étant simplement de terminer et de prendre un maximum de plaisir je pars doucement. A peine deux cent mètre après le départ, ça surf très souvent sans faire le moindre effort. La houle est beaucoup plus grosse qu' hier 2 mètres, 3 sur les grosses séries . Les premier me distance très vite, je reste avec un petit groupe de 4/5 personnes. Après environs une heure je décide de m'investir d'avantage et prend donc plus de surf. Je double mes partenaires et continue mon chemin vers Molokai.

Après deux heures, la fatigue des jambes, la concentration nécessaire sur la lecture de la houle et surtout un vent qui devient de travers, je sature. Bart m'avais pourtant bien expliqué que le vent allait tourner au passage de l'ile. Je préfère jouer la sécurité et partir de travers vers Molokai plutôt que de partir au large vers Lanai. ( une histoire conter avant le départ m'aide à faire ce choix) Je suis à environ un miles de la fameuse bouée indiqué au breefing et très loin de la côte. Je suis seul, très seul je distingue à peine quelques escort boat !!



Après une petit heure de galère vent de travers, là encore l'esprit vagabonde ….Heureusement le vent tourne et la houle est parfois plus petite, ce qui facilite l'enchainement des surfs. Je retrouve du plaisirs, et un regain d'énergie mais avec la fatigue je tombe pour la première fois après trois heures. La houle change encore de configuration, c'est impressionnant ces différences. Mon Gps m'indique la direction et la distance qui me sépare de l'arrivée, c'est rassurant car la côte est loin et les montagnes qui passe du vert au brun sont désertique aucun repère visuel.


Je continue à prendre de nombreux surf sans vraiment le vouloir, c'est très appréciable, je sais que j'arriverai plus tôt !!



Enfin la ville, et la fameuse toiture immense qui indique l'arrivée, il reste encore dix kilomètres. J'aperçois d'autre Supeur, je m'approche doucement de la côte, pas trop près car il y a un reef.

Les trois cent dernier mètres de travers dans le chenal du port son difficile mais heureux d'en terminer.


Moins d'une heure après je décide de prendre le ferry, tant pis les résultats se feront sans mois, je sais déjà que je suis très loin derrière la plus part des filles...Et plus d'une heure après le jeune vainqueur Connor Baxter, derrière Dave Kalama ,deuxième, Bart sixième.


Voili, voilà pour la version courte de ce récit....



Merci Bart, je comprend mieux ce qui t'a poussé dans ton aventure !!

Résumé en français en Anglais


On oublie vite les nombreux moments de galère, de solitude de désillusion ….


Première distance aussi longue après Olèron qui était également mon record, première traversé d'ile en ile aussi longue, premier gros down wind en Sup, Maliko à côté c'est de la balade.... Il ne reste plus qu'a apprendre à surfer la houle du large.



Les résultats prochainement sur http://www.handsomebuggaproductions.com




Aucun commentaire:

Publier un commentaire